Suggestions

ChannelFireball
strategy.channelfireball.com
DIACRITIK
diacritik.com
Boneless Archéologie YouTube channel
www.youtube.com
jef klak
www.jefklak.org
INA Société YouTube channel
www.youtube.com

Do you enjoy using Feedbot ?

You can support its material needs and its development by participating financially via Liberapay.

Disponible jusqu’au 31/07/2024 #ukraine #journalisme #arte Dmytro rencontre des habitants de Zdvyzhivka, qui ont vécu l’occupation du village par les troupes russes. Il parvient à identifier trois auteurs présumés d’exactions. Kyrylo est un spécialiste du renseignement open source. À l’aide d’images satellites et de bases de données, il démonte la propagande russe de Maria Lvova-Belova, commissaire aux droits de l’enfant de Poutine, sur le prétendu « sauvetage » d’enfants ukrainiens Abonnez-vous à la chaîne ARTE https://www.youtube.com/channel/UCwI-JbGNsojunnHbFAc0M4Q/?sub_confirmation=1 Suivez-nous sur les réseaux ! Facebook : http://www.facebook.com/artetv Twitter : http://www.twitter.com/artefr Instagram : https://www.instagram.com/artefr
Read more
Disponible jusqu’au 27/05/2027 A l’heure où les combats font rage, où les victimes s’accumulent, des dizaines de milliers de femmes devenues veuves vivent une autre terrible épreuve : survivre à l’isolement dans lequel la perte de l’être cher les a plongées et faire reconnaître leurs droits. L’indemnité accordée par le gouvernement aux veuves et à leur famille, sans commune mesure avec celle versée aux familles des soldats tués dans le Donbass avant l’offensive russe de février 2022, attise la jalousie et la défiance. Pourtant, obtenir ce soutien de l’État est aussi devenu un parcours du combattant pour ces veuves.  Entre Kobel dans l’Ouest du pays, Kyiv, et près de la ligne de front, l’équipe d’ARTE Reportage a suivi le combat de ces femmes dévastées qui affrontent le regard d’une société de plus en plus divisée autour de l’effort de guerre. #ukraine #arte #reportage Abonnez-vous à la chaîne ARTE https://www.youtube.com/channel/UCwI-JbGNsojunnHbFAc0M4Q/?sub_confirmation=1 Suivez-nous sur les réseaux ! Facebook : http://www.facebook.com/artetv Twitter : http://www.twitter.com/artefr Instagram : https://www.instagram.com/artefr
Read more
Disponible jusqu’au 16/09/2024 #avion #ecologie #arte Voyager en avion sans polluer sera-t-il bientôt possible ? Enquête au coeur des innovations du secteur aéronautique, qui tente de décarboner ses activités. Si le nombre de vols continue d’augmenter, le transport aérien pourrait représenter dans quelques décennies près de 22 % des émissions totales de CO2 – contre 2 à 4 % aujourd’hui. Alors que certains défenseurs de l’environnement militent pour l’abandon de ce moyen de locomotion, l’industrie aéronautique promet quant à elle des avions écologiques pour 2050 – un engagement actuellement au banc d’essai. En France, l’Airbus A380, le plus grand appareil de ligne du monde, s’est ainsi métamorphosé en véritable laboratoire volant, servant à tester de nouveaux combustibles comme l’hydrogène et les biocarburants. En Allemagne, en Suisse ou en Slovénie, des entreprises explorent très activement une autre source d’énergie : l’électricité. Décarbonation Réalisant un passionnant tour du monde des dernières innovations aéronautiques, Avions écolo, décollage vers le futur donne la parole à des pionniers du secteur engagés dans la décarbonation : Bertrand Piccard et André Borschberg, qui ont bouclé en 2015 avec le Solar Impulse 2, alimenté en énergie solaire, le premier tour du monde aérien sans carburant ; des entrepreneurs de start-up, engagés dans une véritable course aux brevets ; des pilotes du Velis Electro, premier biplace monomoteur 100 % électrique produit en série... Sans oublier Dirk Hoke, directeur général de Volocopter, dont les taxis volants devaient effectuer leurs premières courses lors des Jeux olympiques de Paris 2024 ! Le documentaire interroge également le constructeur européen Airbus, qui annonce d’ici 2035 la mise en service d’appareils écologiques destinés aux vols moyen-courriers. Documentaire de Peter Bardehle, Maren Winter et Johan Bergendorff (2024, 1h30mn) Abonnez-vous à la chaîne ARTE https://www.youtube.com/channel/UCwI-JbGNsojunnHbFAc0M4Q/?sub_confirmation=1 Suivez-nous sur les réseaux ! Facebook : http://www.facebook.com/artetv Twitter : http://www.twitter.com/artefr Instagram : https://www.instagram.com/artefr
Read more
Disponible jusqu’au 30/05/2029 #migrants #agriculture #arte Le secteur agroalimentaire transalpin approvisionne les supermarchés de bon nombre de pays européens. Mais depuis des années, les migrants qui travaillent dans les serres et vergers italiens sont souvent impitoyablement exploités. Yvan Sagnet se bat contre ce triste état de fait. Avec son organisation, " NoCap ", il oeuvre pour que producteurs et consommateurs optent pour des filières équitables. Jadis arrivé du Cameroun en Italie, Yvan Sagnet a connu l’exploitation comme saisonnier. Une expérience qui a conduit cet étudiant au militantisme. Baptisée " NoCap ", l’association qu’il a fondée lutte pour des salaires et des conditions de travail équitables dans les exploitations agricoles du sud de l’Italie. Dès 2018, "ARTE Regards" l’a suivi dans sa lutte contre l’exploitation criminelle des migrants. Qu’en est-il aujourd’hui ? Yvan a-t-il réussi à faire bouger les lignes ? Le Gambien Kausuu Kasseme vit à Borgo Mezzanone, campement tristement célèbre, sans toilettes ni eau courante, où s’entassent des milliers de migrants. Rescapé du naufrage d’une embarcation surchargée en Méditerranée il y a douze ans, ses espoirs d’une vie meilleure en Europe se sont vite heurtés à la réalité. Le jeune homme de 29 ans a dû accepter de travailler dans les champs pour moins de cinq euros de l’heure. À ce jour, l’Italie reste l’un des cinq pays de l’Union européenne à ne pas garantir de salaire minimum. Yvan Sagnet entend bien mettre un terme à cette situation. Tina Agbonyinmoe travaille quant à elle dans une entreprise certifiée "NoCap". Elle y emballe des fraises bio destinées aux supermarchés allemands et danois. Elle sait ce qu’elle doit à l’engagement d’Yvan. Trois mois durant, cette Nigériane de 39 ans travaille pour l’un des plus grands producteurs de fraises bio du Vieux continent. À des conditions équitables. Mais comme son contrat saisonnier se termine bientôt, il va lui falloir chercher un nouvel emploi. Mère célibataire élevant seule ses deux enfants, elle craint de revenir à la case départ avec, à la clé, des journées de dix heures ou plus pour un salaire de misère. Reportage (Allemagne, 2024, 30mn) Abonnez-vous à la chaîne ARTE https://www.youtube.com/channel/UCwI-JbGNsojunnHbFAc0M4Q/?sub_confirmation=1 Suivez-nous sur les réseaux ! Facebook : http://www.facebook.com/artetv Twitter : http://www.twitter.com/artefr Instagram : https://www.instagram.com/artefr
Read more
Déchets, mégots et même excréments : la Corée du Nord a envoyé plus de 1 000 ballons chargés de déchets vers la Corée du Sud. En réaction, Séoul a installé des dizaines de hauts-parleurs le long de la frontière entre les deux pays, d’où elle diffuse des morceaux de K-pop. C’est ce qu’on appelle une “guerre psychologique”, on vous l’explique.
Disponible jusqu’au 28/04/2025 De plus en plus de citadins s’installent à la campagne. Un engouement qui touche aussi de nombreux artistes, certains revenant dans le village qui les a vus grandir. Là tout n’est-il que calme, nature et espace à profusion ? Est-on vraiment plus heureux à la campagne ? Une fois leurs études achevées, Albert Münzberg et Pablo Himmelspach sont revenus dans leur village de Poméranie occidentale. Une localité que les jeunes tentent plutôt de fuir dès qu’ils le peuvent. Les deux rappeurs de 26 ans réunis au sein du duo Hinterlandgang ne l’entendent pas ainsi. Le tandem investit des arrêts de bus délaissés pour faire du hip-hop, oscillant entre la désolation et les espoirs que leur inspire ce coin perdu de l’ex-RDA. Qu’est-ce qui les retient sur ces terres ? L’écrivaine slovène Nataša Kramberger avait à peine plus de 30 ans quand elle est retournée dans son village natal pour y reprendre la ferme de sa mère. Les préjugés des agriculteurs établis depuis des générations, le rude travail physique auquel elle n’était pas habituée, les effets inattendus du changement climatique constituent désormais son quotidien. Et sont autant de sujets qui alimentent ses livres. Elle a pourtant conservé un pied-à-terre à Berlin. Un paradoxe ? Le photographe Daniel Etter fait lui aussi la navette entre deux mondes. Une petite finca en Catalogne lui a permis de réaliser son rêve de campagne. C’est là que le lauréat du prix Pulitzer se ressource après avoir arpenté les régions en guerre ou en crise du vaste monde. Mais les vagues de sécheresse à répétition l’inquiètent. L’Engadine est au cœur des travaux de Flurina Badel et Jérémie Sarbach, un couple d’artistes suisses installé dans un village idyllique – lequel a bien changé, dominé désormais par les résidences secondaires et autres hébergements de luxe inoccupés la plus grande partie de l’année. Flurina Badel décrit dans son premier roman les funestes conséquences de cette évolution pour les habitants du cru. Magazine (Allemagne, 2024, 30mn) #arte #twist #campagne Abonnez-vous à la chaîne ARTE https://www.youtube.com/channel/UCwI-JbGNsojunnHbFAc0M4Q/?sub_confirmation=1 Suivez-nous sur les réseaux ! Facebook : http://www.facebook.com/artetv Twitter : http://www.twitter.com/artefr Instagram : https://www.instagram.com/artefr
Read more
Disponible jusqu’au 23/07/2024 La véritable histoire de Charles de Batz de Castelmore, dit d’Artagnan, qui a inspiré l’intrépide mousquetaire de Dumas. De la légende littéraire au personnage historique, l’amateur de cape et d’épée ne perd pas au change... C’est le Gascon le plus célèbre au monde. Depuis la parution en 1844 des Trois mousquetaires, d’Artagnan a acquis une renommée inégalable, grâce à la traduction du livre d’Alexandre Dumas en une centaine de langues et à ses dizaines d’adaptations à l’écran. De Douglas Fairbanks à Gene Kelly en passant par Belmondo ou Jean Marais, le compagnon d’Athos, Porthos et Aramis fait partie des héros les plus incarnés au cinéma. Personnage de légende, d’Artagnan n’est pourtant pas une fiction. Né aux alentours de 1615, Charles de Batz de Castelmore, dit d’Artagnan, connut même une existence aussi fascinante que celle de son double littéraire : plongé au cœur des complots de la Fronde, qui menaçaient la royauté, le capitaine-lieutenant devint l’agent secret du cardinal Mazarin, puis l’homme de confiance de Louis XIV, pour lequel il arrêta Fouquet et combattit à travers toute l’Europe. C’est l’histoire d’une double métamorphose que raconte cette enquête historique aux allures de jeu de piste : celle, à rebours, d’un personnage littéraire devenant sous nos yeux un homme réel au cœur de l’histoire ; celle, aussi, d’un jeune provincial qui connaît une ascension prodigieuse pour devenir l’un des favoris du Roi-Soleil. Entre les faits romancés par le génie de Dumas, puis décuplés par le septième art, et les grandes lignes d’une vie hors du commun, la légende de d’Artagnan s’enrichit d’une densité imprévue. Un héros pour tous, tous pour... la vérité historique ! Documentaire d’Augustin Viatte (France, 2020, 1h31mn) #dartagnan #alexandredumas #arte Abonnez-vous à la chaîne ARTE https://www.youtube.com/channel/UCwI-JbGNsojunnHbFAc0M4Q/?sub_confirmation=1 Suivez-nous sur les réseaux ! Facebook : http://www.facebook.com/artetv Twitter : http://www.twitter.com/artefr Instagram : https://www.instagram.com/artefr
Read more
Disponible jusqu’au 27/07/2024 Racontée à partir de vastes chantiers de fouilles en cours, au Soudan, l’histoire fabuleuse du royaume de Koush, qui a régné sur l’Égypte pendant près d’un siècle. Dans le nord du Soudan, au cœur de sites désertiques, se dressent des pyramides, des forteresses écroulées, de mystérieuses murailles. Englouties dans les sables, des villes entières et des nécropoles sont peut-être sur le point d’être découvertes à leurs pieds. Il s’agit des vestiges du royaume de Koush, au sud de l’Égypte, qui s’est développé le long du Nil, en contact étroit avec son puissant voisin, entre 2 500 avant Jésus-Christ et jusqu’au IVe siècle de notre ère, soit une longévité de près de trois mille ans. Au XXe siècle, l’archéologue américain George Reisner découvre le site mais ne voit en Koush qu’un royaume éphémère colonisé par l’Égypte. La richesse des vestiges rassemblés par un nombre croissant d’archéologues au cours des dernières décennies a mis en évidence une tout autre histoire : si les souverains de Koush ont été tour à tour partenaires commerciaux, adversaires et vassaux des pharaons égyptiens, ils parvinrent aussi, à leur tour, entre les VIIIe et VIIe siècles avant Jésus-Christ, à conquérir leur voisin, fondant un empire qui s’étendit du nord de l’actuel Khartoum aux rives de la Méditerranée. En suivant les vastes chantiers de fouilles en cours, et au fil de magnifiques images aériennes des lieux qui abritèrent les capitales successives de Koush, David Starkey déroule l’histoire méconnue de ce qui fut, avance-t-il, la première "superpuissance" d’Afrique noire. Auprès d’une demi-douzaine de chercheurs passionnés, il montre le quotidien ardu des archéologues sur le terrain, et ses plus belles récompenses : les tombeaux ornés de fresques, les pyramides alignées dans le soleil couchant ou les majestueuses statues des "pharaons noirs"… Un palpitant voyage aux sources d’une grande aventure archéologique, que les aléas climatiques et politiques, mais aussi un projet de barrage, pourraient compromettre. Documentaire de David Starkey (Irlande, 2019, 1h33mn) #pyramide #soudan #archéologie Abonnez-vous à la chaîne ARTE https://www.youtube.com/channel/UCwI-JbGNsojunnHbFAc0M4Q/?sub_confirmation=1 Suivez-nous sur les réseaux ! Facebook : http://www.facebook.com/artetv Twitter : http://www.twitter.com/artefr Instagram : https://www.instagram.com/artefr
Read more
Disponible jusqu’au 29/09/2024 Derrière son image familiale et écolo, le géant du meuble suédois, plus gros consommateur de bois au monde, révèle des pratiques bien peu scrupuleuses. Une investigation édifiante sur cette firme à l’appétit démesuré. Les chiffres donnent le tournis : 422 magasins dans cinquante pays ; près d’un milliard de clients ; 2 000 nouveaux articles au catalogue par an… et un exemplaire de son produit phare, la bibliothèque Billy, vendu toutes les cinq secondes. Mais le modèle Ikea a un coût. Pour poursuivre son développement exponentiel et vendre toujours plus de meubles à bas prix, le géant suédois dévore chaque année 20 millions de mètres cubes de bois, soit 1 % des réserves mondiales de ce matériau… Et si la firme vante un approvisionnement responsable et une gestion durable des forêts, la réalité derrière le discours se révèle autrement plus trouble. Pendant plus d’un an, les journalistes d’investigation Xavier Deleu (Épidémies, l’empreinte de l’homme) et Marianne Kerfriden ont remonté la chaîne de production d’Ikea aux quatre coins du globe. Des dernières forêts boréales suédoises aux plantations brésiliennes en passant par la campagne néo-zélandaise et les grands espaces de Pologne ou de Roumanie, le documentaire dévoile les liens entre la multinationale de l’ameublement et l’exploitation intensive et incontrôlée du bois. Il révèle comment la marque au logo jaune et bleu, souvent via des fournisseurs ou sous-traitants peu scrupuleux, contribue à la destruction de la biodiversité à travers la planète et alimente le trafic de bois. Comme en Roumanie, où Ikea possède 50 000 hectares de forêts, et où des activistes se mobilisent au péril de leur vie contre une mafia du bois endémique. Derrière la réussite de l’une des firmes les plus populaires au monde, cette enquête inédite éclaire l’incroyable expansion d’un prédateur discret devenu un champion du greenwashing. Documentaire de Marianne Kerfriden et Xavier Deleu (France, 2023, 1h35mn) #ikea #greenwashing #arte Abonnez-vous à la chaîne ARTE https://www.youtube.com/channel/UCwI-JbGNsojunnHbFAc0M4Q/?sub_confirmation=1 Suivez-nous sur les réseaux ! Facebook : http://www.facebook.com/artetv Twitter : http://www.twitter.com/artefr Instagram : https://www.instagram.com/artefr
Read more
Disponible jusqu’au 30/04/2025 Qui décide de ce qu’est un corps de femme ? Dans le milieu de l’athlétisme, les instances dirigeantes se trouvent au coeur d’un scandale mêlant racisme, contrôle du corps des femmes et violation des droits humains.  Lorsqu’en 2009, aux championnats du monde de Berlin, l’athlète sud-africaine Caster Semenya, 18 ans, fait irruption sur la scène internationale, ses extraordinaires prouesses sur 800 mètres ne sont pas célébrées mais, à l’inverse, entachées de doutes. Des informations sur son dossier médical fuitent dans les médias. Teintée de racisme et de sexisme, cette polémique, qui expose publiquement son corps et son intimité, remet ainsi en cause, outre son identité, un de ses droits fondamentaux : celui d’être une championne. Car la toute-puissante Fédération internationale d’athlétisme (World Athletics), dirigée essentiellement par des hommes européens, décide alors que certaines sportives au taux de testostérone naturellement élevé – considéré comme un avantage en matière de performances – devront désormais modifier leur corps sain médicalement, afin de pouvoir concourir aux épreuves. Confrontées à cette discrimination, quatre athlètes remarquables – Annet Negesa (Ouganda), Dutee Chand (Inde), Evangeline Makena et Margaret Wambui (Kenya) – racontent comment cette réglementation injuste les a brisées, en les contraignant à renoncer à leur passion et à la compétition.  "Comment décide-t-on qu’une catégorie de personnes est insuffisamment humaine ? En jetant le doute sur leur genre…" Ancienne athlète olympique de hockey, la réalisatrice canadienne Phyllis Ellis lève le voile sur une industrie du sport dominée par des hommes, qui mettent la vie des championnes en danger. Si, au regard de leurs performances, le genre et la féminité des sportives de haut niveau sont débattus depuis des décennies, le contrôle de leur corps se poursuit de manière plus pernicieuse sous couvert de prétendue égalité. Au fil des témoignages bouleversants de ces athlètes, qui disent les ravages de cette aberration sur leur corps et leur vie, ainsi que d’éclairages d’experts et de militants des droits de l’homme, ce documentaire édifiant dénonce les mécanismes de cette oppression et montre les luttes au nom de la dignité pour s’en libérer. #sport #arte #documentaire Abonnez-vous à la chaîne ARTE https://www.youtube.com/channel/UCwI-JbGNsojunnHbFAc0M4Q/?sub_confirmation=1 Suivez-nous sur les réseaux ! Facebook : http://www.facebook.com/artetv Twitter : http://www.twitter.com/artefr Instagram : https://www.instagram.com/artefr
Read more